TPC Leadership aborde le Leadership à travers ses 4 niveaux interdépendants : personnel, relationnel, d’équipe et systémique. Aussi pour notre 1er blog, avons-nous décidé de choisir un article traitant du 1er de ces niveaux, à savoir le Leadership personnel, sous l’angle des choix de carrière. Très bonne lecture.

L’équipe de TPC Leadership France

Au cours des 18 derniers mois, j’ai travaillé avec environ 170 personnes sur le développement de carrière, pour un total de 1 700 heures. La moyenne d’âge de ce groupe est de 36 ans, avec environ 10 années d’expérience professionnelle et un niveau de formation élevé ; la plupart des personnes disposent d’un master et près de la moitié d’un diplôme d’école de commerce. Il s’agit donc d’un public avec des responsabilités étendues au sein de l’organisation, capable de gérer des problèmes plutôt complexes et de prendre des décisions appropriées.

Cependant, lorsqu’il était question d’effectuer des décisions personnelles en matière de choix de carrière, tout paraissait bien plus compliqué pour les membres de ce groupe. Dès lors, je me suis demandé pourquoi les individus font preuve d’indécision lorsqu’il est question de changer de carrière. J’ai alors repensé à mon Master à l’INSEAD en 2010-2012, lorsque j’ai étudié « la relation entre la passion et les choix de vie professionnels ».

La passion est un concept qui est largement utilisé dans divers contextes et qui a été récemment étudié en psychologie empirique. Par le passé, il était principalement étudié en tant que concept philosophique ou dans un contexte romantique. C’est un terme qui peut être compris de diverses façons, et qui a été utilisé pendant plusieurs siècles en tant que concept lié au bien et au mal. Parallèlement à cela, de nombreuses personnes ont des activités quotidiennes qui les passionnent.

Une autre réalité est l’évolution récente de notre environnement de travail. En ce début du 21e siècle, nous avons commencé à porter un regard différent sur le travail et la vie. Il semblerait que, d’une vision axée sur l’efficacité industrielle et l’emploi à vie, nous soyons passés à une vision axée sur des choix créatifs « ayant du sens » et l’employabilité tout au long de la vie. Un nombre croissant de personnes effectuent des changements majeurs de carrière, et dans un monde futur d’écosystèmes avec des micro-entrepreneurs, les gens passionnés travailleront là où cela fait sens et où ils fournissent une valeur ajoutée.

Dès lors, se peut-il que certains d’entre nous soyons « coincés au milieu » ? Les parcours professionnels sont moins prédéfinis et les opportunités de faire ce que l’on veut sont également plus nombreuses. Et peut-être est-ce cette intersection de deux réalités qui est source d’anxiété personnelle et qui souvent ne peut pas être traitée seul. Toute une série de questions s’ensuivent : « Quels sont mes vrais talents ? », « Pour quoi suis-je vraiment doué ? », « Je sens que c’est ce que je veux, mais suis-je prêt à prendre le risque ? », « Comment se fait-il que soudainement je n’en sois plus si sûr ? », « Est-ce que c’est cohérent avec mon CV ? », « Qu’est-ce qui me retient de passer à l’acte ? », « Qu’en est-il des conséquences économiques, sociales, émotionnelles, rationnelles, éducatives, relationnelles et personnelles ? », « Comment pourrais-je jamais savoir ce que je veux faire ? », et bien d’autres questions de ce type sont évoquées.

Bien entendu, les réponses à ces questions ne viennent pas du jour au lendemain. Mais, certaines techniques permettent de débroussailler le terrain. Examinons deux applications de l’introspection en matière de développement de carrière.

Une première technique consiste à tirer les leçons du passé et à retracer les événements de votre vie en établissant votre ligne de vie personnelle. Cet exercice nous permet de faire un retour en arrière sur les moments où nous avons récolté plus ou moins d’énergie de nos activités.

Passez en revue votre film personnel et revenez à vos premiers jours à l’école. Quels sont vos bons souvenirs et vos mauvais souvenirs ? Les moments que vous avez réellement appréciés ? Les activités pendant lesquelles vous avez vraiment souffert ? Les choses pour lesquelles vous étiez doué ? Ou, pas du tout doué ? Les résultats dont vous étiez fier ? Ou, à l’inverse, dont vous n’étiez pas fier ? Que faisiez-vous à ce moment-là ? Quels talents ont été amorcés ? Quelles activités vous plaisaient ?

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, vous verrez peut-être s’esquisser un fil conducteur parmi ces événements de vie. Ainsi, vous verrez peut-être les choses qui vous donnent réellement de l’énergie. Ou les environnements favorisant des performances optimales de votre part. Cet exercice vous donne un premier aperçu de vos passions et talents, car c’est lorsque nous nous sentons le mieux que nous mettons à profit toutes nos capacités.

Une seconde technique consiste à apprendre à identifier les moments où vous vous trouvez effectivement dans un état où les choses sont fluides. Cet exercice vous aide également à analyser les moments où vos activités vous procurent plus ou moins d’énergie, plus particulièrement par rapport à votre lieu de vie et de travail. Il s’agit donc d’une façon très pragmatique de détecter les activités apportant de l’énergie et celles qui vous épuisent. Et, à partir de là, il est à nouveau possible de mieux discerner vos talents.

Prenez un carnet et commencez à indiquer toutes les activités relatives à une certaine période. Veillez à définir une période qui est représentative pour effectuer cette analyse (j’espère que lorsque vous êtes en vacances, vos activités vous procurent uniquement de l’énergie et correspondent à vos passions). Pour chaque activité, vous pouvez utiliser les trois couleurs suivantes : rouge (lorsque vous étiez en souffrance parce que le temps passait trop vite ; lorsque vous étiez dans une course contre la montre, lorsque vous étiez stressé), jaune (lorsque le temps passait trop lentement ; lorsque les choses n’avançaient pas ; lorsque vous étiez en train de vous ennuyer), vert (lorsque vous n’aviez pas conscience du temps, lorsque vous étiez tellement pris par votre activité que n’aviez plus la notion du temps, lorsqu’après-coup vous vous êtes rendu compte que n’avez pas vu le temps passer).

En revenant sur cette période et en l’analysant, vous aurez peut-être une meilleure idée des activités vous procurant vraiment de l’énergie. Qu’est-ce que ça dit de vous et de vos besoins ? Que faites-vous quand vous exprimez au mieux vos compétences ?

Ces activités reposent sur le concept de flow (flux) tel qu’élaboré par Mihaly Csikszentmihalyi. Le flow correspond à un état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité et qu’elle éprouve de la satisfaction en l’accomplissant. Certaines caractéristiques du flow sont la perte du sentiment de conscience de soi (la personne est tellement absorbée par son activité qu’elle perd la notion du temps et d’elle-même), un équilibre entre le niveau de compétence de la personne et la complexité de la tâche effectuée (parce que le défi est confrontant mais reste faisable), et la motivation intrinsèque (parce que la personne aime l’activité telle qu’elle est). Ainsi, il est très probable que vous exerciez vos atouts et talents avec passion lorsque vous étiez dans un état de flow.

Ces quelques réflexions vous fourniront peut-être un point de reconnaissance auquel vous pouvez adhérer et qui a du sens pour vous. Au cours de ce processus, nous espérons pouvoir clarifier certaines des incertitudes et des inquiétudes qui en découlent. Mais nous découvrons aussi des opportunités à partir desquelles nous pouvons commencer à définir des idées en vue d’un avenir différent.

Dans cet article, mon intention était de fournir un premier contexte autour du développement de carrière et des transitions de carrière. L’expérience montre qu’il n’est pas toujours facile de définir notre véritable passion, ce qui nous procure le plus d’énergie et comment nous pouvons traduire cela en un environnement personnel, sain et équilibré. Sans parler de la stratégie pour y arriver…

Ces deux exercices ont été sélectionnés à partir d’une multitude d’outils de diagnostic et de techniques permettant de détecter et de définir les talents, et à partir de là, de concevoir des scénarios et des plans d’action.

En fin de compte, il faut oser regarder la réalité en face : il est très difficile d’accomplir tout cela par nous-mêmes. Le recours à un processus guidé alternant un dialogue structuré et des pratiques de réflexion rend cette quête plus profonde et le voyage plus efficace ; il peut vous aider à combler votre écart personnel entre « savoir » et « faire » en ce qui concerne le développement de carrière et vous permettre d’aller vers davantage d’épanouissement.

Présentation de l’auteur

Au cours de ses 23 années de carrière professionnelle, Frank Manesse a développé une expertise internationale en enseignement, en vente, en opérations, en gestion, en consultance, en ressources humaines, en leadership et en développement organisationnel. Il a pour passion de contribuer au développement des personnes, des organisations et des entreprises en les accompagnant dans leur croissance personnelle et organisationnelle. Il privilégie le recours à des méthodes innovantes, adaptées aux besoins du client et alignées sur les valeurs de l’individu ou de l’organisation.

Grâce à diverses expériences internationales (Europe, Canada, États-Unis, Asie et Pacifique) et à un travail multidisciplinaire, Frank a une compréhension intime de l’impact de la diversité culturelle sur la gestion et le leadership dans les environnements physiques et virtuels.

Partager

Déposer une réponse

Votre adresse email ne sera pas communiquée. Les Champs obligatoires *

Tags: